Profil 1 à 5 : l’arbitrage du 15 août 2017

Vous trouverez dans l'article les motivations des principaux mouvements que nous venons d'effectuer sur nos contrats pour les profils 1 à 5.

Vincent Lequertier
Par Vincent Lequertier , Gérant de portefeuille sénior
Depuis 25 ans dans la gestion d’actifs

Points clés de l'article :

  • Nous réduisons l’exposition aux dettes souveraines et, de plus, nous privilégions les obligations de maturités plus courtes car moins sensibles aux fluctuations de taux d’intérêts.
  • Nous prenons des bénéfices partiels sur les dettes dentreprises risquées (High Yield) dont les rendements semblent désormais faibles au regard des risques de défauts ou par rapport aux signatures d’entreprises de meilleure qualité.
  • Nous exposons un peu plus les portefeuilles aux actions suite aux très bonnes publications trimestrielles et du fait de perspectives encore favorables.

Profil 1 à 5 arbitrage du 15.08.2017

Dans le cadre de nos stratégies allocataires, nous avons initié des changements tactiques dans votre portefeuille d’investissement.

L’exposition en fonds en Euros, garanti en capital, est très marginalement abaissée par rapport à l’allocation du dernier arbitrage. Nous avons souhaité maintenir une poche importante de garantie en capital dans un contexte de possible remontée des taux obligataires.

Pour l’allocation en obligations, nous abaissons un peu l’exposition aux dettes des Etats, et nous réduisons l’échéance de ces dettes, ceci afin d’être moins exposés à une possible déception quant aux décisions à venir des banques centrales. Par ailleurs les rendements de ces obligations ayant bénéficié de flux favorables du fait des craintes des investisseurs quant à un éventuel conflit en Corée du Nord, ceci nous incite à prendre quelques bénéfices sur cette classe d’actifs.

Nous augmentons l’exposition aux dettes d’entreprises de bonne signature (Investment Grade) de façon à bénéficier de rendements sécurisés par une trésorerie solide.

La part des actions est renforcée, les publications de résultats trimestriels nous ayant conforté dans notre conviction favorable (cf. https://blog.wesave.fr/2017/07/leclairage-du-gerant-13/), le repli des actions étant lié à des préoccupations géostratégiques (cf. Corée du Nord) et non pas à un doute quant à leurs fondamentaux.

Les matière premières et les actifs alternatifs n’ont pour leur part pas été significativement modifiés depuis le dernier arbitrage effectué sur votre portefeuille.

En résumé dans le schéma suivant, nos convictions tactiques sur votre portefeuille :

Fonds en Euros Down Obligations souveraines Down Obligations d’entreprises Up Actions Up Matières premières Middle Alternatif Middle

Vincent Lequertier a 25 ans d’expérience en gestion d’actifs. Après une carrière à la banque d’Orsay, il est successivement directeur adjoint actions puis directeur actions. Spécialiste de la gestion allocataire, il devient en Août 2015, le responsable de la gestion allocataire chez WeSave.fr.
Retrouvez Vincent sur Twitter : @VLequertier