Convictions 2018 de WeSave

Vincent Lequertier
Par Vincent Lequertier, Gérant de portefeuille senior chez WeSave.fr
Depuis 25 ans dans la gestion d’actifs

Lire l’analyse complète 

Le contexte reste favorable aux actions en début d’année 2018

  • Une dynamique économique encore porteuse et plutôt bien synchronisée. 
  • Une baisse de la fiscalité des entreprises aux Etats-Unis qui sera imitée par d’autres pays.
  • Des banques centrales encore accommodantes durant la première partie de l’année.

L’or et les obligations indexées sur l’inflation doivent être re-pondérés 

  • L’inflation devrait remonter en début d’année du fait de la synchronisation des croissances économiques dans le monde. 
  • Le prix du pétrole devrait monter du fait de l’insuffisance des investissements durant les dernières années. 
  • La remontée d’inflation dans les pays émergents est sous-estimée.

Les actifs de rendement sont menacés par une remontée des taux d’intérêts 

  • Les banques centrales seront progressivement moins accommodantes, ce qui pèsera sur les obligations d’État, puis sur les autres obligations.
  • L’immobilier et certains secteurs très endettés (services collectifs, télécoms,…) devraient souffrir d’une remontée des taux d’intérêts.
  • Le secteur bancaire, créateur de dettes, pourrait être l’un des gagnants d’une remontée des taux d’intérêts.

La volatilité des actifs financiers va s’intensifier en 2018

  • La « protection » apportée par les banques centrales va diminuer.
  • La hausse des taux d’intérêts provoquera d’importants déplacements de capitaux entre les différentes classes d’actifs.
  • La nervosité des investisseurs à l’égard de la valorisation des actions va s’exacerber au fur et à mesure que l’année avancera.

Les marchés émergents devraient décevoir 

  • La Chine va mettre en œuvre certaines réformes structurelles, ce qui freinera sa croissance.
  • La remontée de l’inflation dans les pays émergents empêchera les banques centrales de ces pays de rester très accommodantes.
  • Les pays émergents ont profité de taux d’intérêts bas et de l’affaiblissement du Dollar, ce qui risque de changer en 2018.

 

Lire l’analyse complète