Date de publication : 5 janvier 2022

Vous avez souscrit à un contrat d’assurance vie WeSave et vous en êtes satisfait. Vous souhaitez aller plus loin et constituer une épargne pour votre enfant pour lui permettre d’en disposer le moment venu à sa guise : premier achat immobilier, sa première voiture ou encore pour financer ses études… Assurance vie ou Livret A, lequel choisir ?

1. Quand souscrire ?

Le livret A ou l’assurance vie peuvent être ouverts dès la naissance de votre enfant. Le livret A s’ouvre sans difficulté auprès de votre banque même pour les enfants mineurs. Il en est de même pour le contrat d’assurance vie. S’il est ouvert avant les 10 ans de l’enfant, il disposera d’ailleurs des avantages fiscaux lors des rachats à partir de ses 18 ans grâce aux règles fiscales des contrats d’assurance vie, qui sont les mêmes pour les contrats ouverts pour les enfants mineurs et les adultes. 

De plus, il est important de souligner que si l’enfant est mineur et qu’il a moins de 12 ans, l’accord écrit des deux parents est requis, et que si l’enfant est mineur mais qu’il a plus de 12 ans, il faudra aussi obtenir son consentement.

 2. Quels rendements ?

Le livret A a toujours eu le vent en poupe avec les français grâce à sa flexibilité pour les mouvements  et sa garantie en capital. Son rendement de 0.50% par an, n’est cependant pas très élevé, ce qui pousse les investisseurs à réfléchir sur l’intérêt de ce véhicule d’investissement, notamment dans un objectif de transmission à ses enfants. même si son rendement pourrait être revu à la hausse, il ne devrait pas dépasser les 1% de rendement pour 2022.

De l’autre côté, le contrat d’assurance vie permet de diversifier l’investissement afin de trouver le parfait assemblage entre capital garanti faisant office de couverture et dynamisme sur les contrats grâce à la poche en unités de compte investis sur des trackers de toutes sortes pour aller chercher de la rentabilité. Le capital n’est pas garanti sur cette seconde partie, mais les perspectives de rendement sont plus intéressantes que celles du livret A. Chez WeSave par exemple, les rendements en 2021 de nos contrats se situent entre 3% pour notre profil le plus défensif (profil défensif 1 P1 avec environ 45% de fond euro) jusqu’à plus de 21% sur notre profil le plus offensif (profil agressif 2 P10 avec 0% de fond euro). Tout ceci en gardant une volatilité assez faible pour un risque mesuré (volatilité comprise entre 2.5% pour le profil le plus défensif et 10.5% pour le profil le plus risqué)

(Ici le graphique représente nos performances annualisées moyennes depuis le lancement de l’offre Wesave)

3. Encadrer l’épargne avec le pacte adjoint pour l’assurance vie

Le contrat d’assurance vie est souscrit par les représentants légaux mais pour le nom de l’enfant. Cela veut dire qu’il en récupère la garde et la jouissance à sa majorité, et cela sans frais. En tant que souscripteur du contrat, les parents ont la possibilité de mettre en place un pacte adjoint. Le pacte adjoint est un outil permettant d’encadrer le don que vous faites à votre enfant en lui ouvrant ce contrat d’assurance-vie. Grâce à lui, vous définissez les modalités de gestion des sommes données, par exemple :

  • vous pouvez choisir le contrat d’assurance-vie sur lequel les fonds seront placés,
  • vous pouvez choisir l’âge auquel l’enfant recevant le don aura le droit de disposer des fonds que vous avez versés sur le contrat (le maximum étant son 25ème anniversaire),

4. La fiscalité

Le Livret A est totalement défiscalisé : son rendement n’est soumis ni à la flat tax, ni aux cotisations sociales CSG CRDS. Les versements sont cependant plafonnés à 22.950 euros, alors qu’il n’y a pas de limite de montant en assurance vie.

L’assurance vie permet d’épargner des montants plus importants, avec certes une fiscalité moins avantageuse que celle du Livret A, mais qui permet généralement d’obtenir de meilleurs rendements, notamment grâce aux contrats WeSave Epargne / WeSave family. Il est cependant important de garder à l’esprit que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et qu’il subsiste un risque de perte en capital sur nos contrats.

Dès sa majorité, l’enfant pourra librement disposer des sommes versées sur son contrat d’assurance vie WeSave family. Si le contrat a été ouvert depuis plus de 8 ans lorsqu’il effectue un rachat, il ne sera pas imposé si la plus-value générée par le contrat est inférieure à 4.600 euros et il sera imposé à 24.7% au-delà. Si le contrat n’a pas 8 ans d’âge lors du rachat, l’assurance vie sera imposée à 30% sur la plus-value.

5. Comparaison Rendement livret A et assurance vie WeSave family sur 8 ans

Dans cet exemple, nous choisissons un profil Wesave étant plus offensif qu’un livret A en termes de volatilité avec un risque de perte en capital, à l’inverse du livret A.

Pour prendre un exemple chiffré, nous sommes partis du postulat que sur 8 ans, le rendement annuel du livret A serait de 0.75% / an. Le plafond du livret A étant de 22 950€, nous avons pris ce montant d’investissement pour la comparaison.

Le livret A n’étant pas fiscalisé et les intérêts générés par le livret étant à prendre en compte, il faut utiliser la formule de l’intérêt composé* pour trouver le montant sur le livret au bout de 8 ans net de fiscalité :

22 950 * (1.0075)^8 = 24 364 €

 Le livret A n’étant pas fiscalisé, voici la valeur nette du livret A au bout de 8 ans.

Pour le contrat d’assurance vie, nous avons pris un profil 6, le profil offensif 1, qui est un bon mélange de fonds en euro à capital garanti et d’unités de compte pour aller chercher du dynamisme. La moyenne annuelle de rendement du profil 6 depuis sa création (février 2016) est de 7.25% :

22 950 * (1.0725)^8 = 40 176 € 

Si l’enfant rachète à ce moment précis la totalité du contrat, il devra s’acquitter de l’imposition en vigueur. La plus-value du contrat est de :

40 176 – 22 950 = 17 226 €

Le contrat ayant plus de 8 ans, nous avons un abattement de 4 600 € sur la plus-value générée. L’impôt sera donc sur la somme de 12 626 €, imposé à 24.7%. L’impôt à payer sera de 3 119€

Une fois le rachat effectué, grâce à son contrat d’assurance vie WeSave family profil de risque P6 après 8 ans. L’enfant récupèrera :

37 057€ net de fiscalité

Bien sûr, le livret A reste une solution d’épargne de précaution intéressante et les deux véhicules financiers n’ont pas toujours les mêmes objectifs. Il est aussi important de garder à l’esprit que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et que le profil 6 présente un risque de perte en capital contrairement au livret A 

L’équipe de conseillers WeSave reste disponible plus que jamais pour vous orienter aux mieux dans vos différents projets. Vous pouvez nous joindre directement au 01 80 49 70 00 ou via notre plateforme internet www.WeSave.fr.

* Pour le calcul d’intérêt composé annuel, il faut mettre en application la formule du calcul d’intérêt composé de manière suivante : Capital final = capital de départ * (1 + rendement) puissance (nombre d’années)

Épargner pour ses enfants en 5 points clés

Tom
Tom

Tom Fajersztejn est conseiller en gestion de patrimoine chez WeSave. Après un parcours commercial financier, il se spécialise en gestion de patrimoine en master au sein de SKEMA Business School. Il a pour conviction que la gestion privée est à un tournant décisif avec l’essor de l’Investissement Socialement Responsable et la digitalisation de celle-ci. Il décide de rejoindre WeSave pour participer activement à cette transformation.

Category: ÉclaireurÉclaireur Janvier 2022