Date de publication : 11 mars 2019

À l’heure où les épargnants français sont toujours en quête de rendement sans risque, graal inaccessible, voire utopique, comme le montre l’évolution des rendements des fonds euros depuis les dernières années, la question du niveau de tarification qu’ils subissent au travers de leurs banques, courtiers, et divers conseils en investissements se fait de plus en plus prégnante.

De fait, les Français se tournent de plus en plus vers les unités de compte pour répondre à ce besoin de rendement. Traditionnellement averses au risque et souvent mal informés et peu sensibilisés au risque de perte en capital, ils peuvent parfois tomber de haut lors des baisses de marchés comme celles enregistrées en 2018.

Les récentes directives réglementaires, MIFID, DDA ou encore PRIIPS, prônent la transparence et la protection des investisseurs. Ainsi, ces derniers ont de plus en plus accès à l’information financière liée à leurs investissements et se posent de nombreuses questions quant aux liens existants entre performance et structure de frais des contrats.

Quels sont les impacts réels des frais globaux sur la performance des portefeuilles de l’investisseur ?

Pour mieux comprendre, voici quelques exemples de frais appliqués par type d’établissement à un contrat multisupports :

Lexique:

Frais de gestion : Ensemble des frais qu’un investisseur doit payer, prélevés par l’intermédiaire par qui il passe pour investir.

Frais d’entrée : Ensemble des frais prélevés à l’entrée sur le contrat relatifs à la souscription, versements libres ou encore programmés.

Frais d’arbitrage : Ensemble des frais liés aux rebalancements réallocations, l’achat et vente de titres logés dans le contrat.

Frais de gestion interne : Ensemble des frais liés à la gestion courante des fonds présents dans le contrat. Pour les OPCVM traditionnels, ces frais sont en partie responsables de la différence de performance réalisée par l’indice de référence et celle servie à l’investisseur. L’autre partie pouvant être assimilée à de mauvaises décisions d’investissement du gérant de fonds.

Frais de mandat : Ensemble des frais liés à votre contrat dans le cadre d’une gestion pilotée.

*Projection basée sur un investissement initial de 100 000 € avec une performance annualisée de 6%.
Le graphique ci-dessus compare à performance égale, sous l’hypothèse d’un rendement annuel de 6%, l’épargne atteinte sur un horizon de 20 ans entre WeSave et un acteur traditionnel avec un versement initial de 100 000 €. Au-delà des fluctuations de marchés, les frais uniquement peuvent avoir un impact colossal sur votre épargne à long terme. Sur le long terme, une différence de 110 567.07 € est notable sur la plus-value obtenue. Grâce à WeSave, vous pouvez augmenter votre épargne de 84.66% sur 20 ans par rapport à un acteur traditionnel. Les 2 courbes obtenues sont le résultat d’hypothèses uniquement. Les performances hypothétiques ne sont pas un indicateur fiable pour les performances futures. Ces résultats correspondent à des rendements hypothétiques et ne représentent en aucun cas les performances atteintes par l’un de nos clients.

Face à ces divers coûts qui impactent fortement la performance d’un contrat sur le long terme, les clients tentent de négocier à la baisse les frais d’entrée ou encore de gestion, mais ils ne peuvent agir sur les frais internes. Leurs réflexions se tournent dès lors vers la recherche de solutions peu chargées en frais et plus transparentes pour leur épargne.

Dans cette optique, afin de rééquilibrer le rapport conseiller/client, WeSave, a créé un coach patrimonial vous permettant de bénéficier d’une grande richesse d’informations sur vos investissements. Le principe : l’utilisateur connecte ses comptes depuis ses différents établissements banques/assureurs sur une seule et même plateforme afin de mieux comprendre la structure de ses contrats et l’organisation du patrimoine. Il peut passer à la loupe ses investissements et notamment accéder aux frais de gestion internes de chaque fonds qui compose son contrat.

En plus de cela, l’outil analyse l’intégralité des frais présents dans le contrat.

Pour les investisseurs les plus autonomes, l’utilisation de cette plateforme permet d’étayer l’argumentaire à faire valoir lors des négociations de frais, mais aussi de réorganiser efficacement la structure de leur patrimoine de manière globale en intervenant sur les allocations de leurs contrats. Les champs d’actions et d’interventions ne s’arrêtent pas là. Par exemple, WeSave Conseil permet une analyse fine selon quatre piliers des différents contrats connectés. Ainsi, l’allocation, les frais, la performance et les risques sont scrutés à la loupe et, dans le cadre d’une mission de gestion conseillée, des recommandations d’arbitrages peuvent être réalisées. Un conseiller peut également vous accompagner afin de définir une stratégie d’optimisation adéquate.

Découvrir WeSave Conseil

Performances et structure de frais des contrats : les frais de gestion internes à la loupe

Thomas Montagnon
Thomas Montagnon

Conseiller en Gestion de Patrimoine chez WeSave Thomas Montagnon est diplômé d’Ecole Supérieure de Commerce et titulaire d’un Master en Management, spécialité Banque et gestion de patrimoine. Après plusieurs expériences en cabinets indépendants, banque privée et banque de réseau il décide de rejoindre WeSave, convaincu que mêler gestion privée et technologie représente la meilleure solution pour favoriser les intérêts des investisseurs. Pour lui, transparence et accompagnement sont les lignes directrices dans la relation conseiller/client.

Category: ÉclaireurÉclaireur Mars 2019
0

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *